Le M-commerce est le nouveau mode de commerce lié à l’utilisation des Smartphones, tablettes ou toute autre technologie sans fil. C’est ce que l’on appelle également le commerce mobile. Grâce à l’avancée des nouvelles technologies, le M-commerce fait désormais partie intégrante du business mondial. La vente croissante de Smartphones ainsi que les nouveaux moyens de paiements en ligne comme PayPal ont permis une évolution des méthodes de marketing dont les entreprises ont rapidement compris l’intérêt pour promouvoir leurs marques.

Le M-commerce comprend différents actes d’achats de produits ou de services :

  • L’achat de billetterie en ligne
  • La comparaison de prix entre enseignes
  • Les opérations bancaires des banques mobiles
  • L’achat de biens et de services

Actuellement, le M-commerce comprend 34% des transactions en ligne, son évolution est 2x plus rapide que celle du e-commerce.

Selon une étude du site Dr-Discount, c’est au Japon que le taux de croissance en 2015 est le plus élevé avec 50% d’augmentation, suivi du Royaume-Uni avec 45% et la Corée du Sud avec 44% pour le trio de tête. Les pays émergeants comme L’Inde, Taiwan et la Malaisie sont les marchés qui augmentent le plus rapidement. L’Inde a doublé sa croissance en 2 ans en passant de 30.3% d’augmentation en 2012 à 62.9% en 2014.

Le site indique également que les 3 pays ayant le plus d’acheteurs mobile sont la Chine (68%), suivi des Emirats arabes unis (57%) et de la Turquie (53%).

Dans le monde, 64% des utilisateurs achètent directement depuis les applis contre 52% depuis les navigateurs internet. En Chine, au Mexique et aux Etats-Unis, les achats via les applis sont, de loin, les plus majoritaires face aux achats via les navigateurs. 84% contre 50% pour la Chine, 73% contre 56% pour le Mexique et 72% contre 54% pour les Etats-Unis.

Selon l’étude de mars 2016 de RetailMeNot, en France, le M-Commerce a doublé en 2015 passant de 3.7 à 7 milliards d’euros. Grâce à cette forte croissance du M-commerce, la France se place en 3ème position du marché européen après le Royaume-Uni et l’Allemagne sur le marché du e-commerce. Les transactions mobiles ont augmenté de 117% en 2015 sur le marché européen et devrait encore évoluer de 44% en 2016.

Toujours selon l’étude de RetailMeNot, le top 3 des pays ayant la part d’achat en ligne la plus importante en 2015 est l’Allemagne et les Etats-Unis avec 51%, suivis du Royaume-Uni avec 50%. La dépense annuelle sur mobile la plus importante est remportée par le Royaume-Uni avec 732€ par acheteur en 2015 suivi des Etats-Unis avec 678€ et l’Allemagne avec 659€. La France suit avec 522€ dépensés par acheteur.

L’ampleur du M-commerce répond à de nouveaux besoins du consommateur. L’ergonomie développée sur les Smartphones et tablettes permet un paiement simplifié et plus rapide. Les consommateurs interrogés évoquent également la simplicité du paiement immédiat sans avoir à utiliser de liquide ou de carte bancaire ou encore devenir indépendant de leur portefeuille grâce à la sauvegarde des données.

Le M-commerce n’a donc pas fini son évolution, les prévisions d’achats sur Smartphones pour 2016 sont annoncées autour de 50% pour la France et les Etats-Unis. Le Canada enregistrerait une augmentation autour de 66% et l’Italie de 97%.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.