Le marché européen de l’e-commerce a généré cette année 455 milliards d’euros, et passera la barre des 500 milliards d’euros en 2016, selon le rapport réalisé par l’association européenne Ecommerce Europe. La France comprise dans le trio de tête, maintiendra sa progression dans les années à venir. Mais quel avenir pour l’e-commerce? Et quels sont les enjeux de l’e-commerce cross-border ?
L’e-commerce en France surfe sur une croissance estivale

Le marché de l’e-commerce représente 65 milliards d’euros dépensés, plaçant la France en seconde position du classement E-Commerce Europe, derrière le Royaume-Uni, qui totalise à lui seul 157 milliards d’euros. Se partageant avec l’Allemagne et celui-ci 60% du chiffre d’affaire européen. Les ventes en ligne ne cessent d’augmenter, allouant aux e-commerces une tendance prometteuse dans les années à venir. La croissance potentielle de l’e-commerce en France annonce un taux estimé à 21%, ce chiffre résulte d’un dynamisme émanant des multicanaux tels que télévision, tablette, smartphone, voiture etc.

L’e-commerce en Europe arbore une croissance à 2 chiffres

Cette année encore l’e-commerce en Europe connaît une croissance à deux chiffres. Affichant une progression de 13.3%, cette tendance devrait se maintenir en 2016. Le marché de l’e-commerce s’accroît d’année en année, et devrait poursuivre sa lancée durant les trois ans à venir, pour atteindre 660 milliards d’euros en 2018 selon les pronostiques. « Le secteur e-commerce explose. Mais l’Europe n’a pas encore exploité tout son potentiel. Aujourd’hui, 57% des Européens achètent en ligne, mais seulement 16% des PME vendent en ligne et 7,5% de ces petits e-commerçants exportent » du rapport annuel de l’association européenne Ecommerce Europe. Le chiffre d’affaires de l’e-commerce B2C atteindra cette année 510 milliards d’euros, contre 455.3 milliards d’euros en 2015.

Quel avenir pour l’e-commerce ?

L’Europe compte à ce jour 296 millions d’e-consommateurs, soit 43% de la population européenne. « Aujourd’hui, seuls 43% de la population européenne âgée de 15 ans et plus achètent en ligne, et 16% d’entre eux achètent dans un autre pays » Le panier moyen annuel d’un e-shopper en Europe s’élève à 1540 €, ce chiffre s’annonce à hausse dans les années à venir compte tenu de l’âge des plus jeunes cybers acheteurs, entre autres. Pour finalement se tasser et atteindre ses limites vers 2020.

16% de ces achats se font hors de leurs frontières « l’e-commerce cross-border devrait croître de 27% chaque année, à plus de 1 billion € d’ici 2020″. L’industrie de l’e-commerce cross-border s’annonce véritablement prometteuse dans les années à venir.

Les défis de l’e-commerce cross-border

Le secteur de l’e-commerce doit encore relever un grand nombre de défis. Notamment gérer les taxes douanière, et les différences juridiques entre pays. Mais la traçabilité puis la gestion des retours, comptent également parmi les charges importantes de l’e-commerce.
Les retailers doivent avoir une visibilité globale des flux et processus, pour minimiser les répercussions liées aux retours. Un véritable enjeu qui contribuent en grande partie à la fidélisation des e-shoppers, devenu au fil du temps de plus en plus exigeants.

Télécharger l’étude 2016 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *