Avec un chiffre d’affaires de 64.9 milliards d’euros, l’e-commerce français se porte bien. Le nombre de sites marchands ainsi que les transactions augmentent, alors que le montant du panier moyen par acheteur est en baisse. Le m-commerce comme les places de marché continuent d’afficher une hausse d’activité. Le phénomène cross-border progresse, et devrait s’intensifier dans les années à venir.
Le panier moyen diminue quand les transactions par clients augmentent

La hausse du nombre de sites marchands induit une augmentation du nombre de transactions faites en ligne, comme du chiffre d’affaires de l’e-commerce. Cependant, le panier moyen diminue se rapprochant du montant dépensé par un acheteur sur un autre circuit.
Au cours du premier trimestre 2016, d’après les données de la Fevad on remarque une baisse de 4.5% du panier moyen au cours de l’année 2015. Soit un montant par transaction de 78 €. En moyenne un e-consommateur aura dépensé 1780 €, et effectué 22.9 transactions en ligne soit une augmentation de 19%. Ce chiffre s’explique par une hausse de 16% du nombre de commerces en ligne, soient plus 182 000 sites marchands. La Fevad prévoit pour la fin d’année 2016, un nombre de commerces en ligne passant la barre des 200 000 sites marchands actifs. Cette augmentation résulte du développement du m-commerce, et des acheteurs plus confiant pour réaliser de petits achats en ligne.

Les places de marché et le m-commerce connaissent une hausse d’activité

Premier trimestre 2016, les ventes en ligne sur mobile continuent d’augmenter

Durant ce premier trimestre 2016, les ventes en ligne via les terminaux mobiles continuent de s’accroître. Le chiffre d’affaires du m-commerce (mobile et tablette) en fin d’année 2015 atteignaient les 6.4 milliards d’euros, représentant 10% du chiffre d’affaires global de l’e-commerce. On remarque au cours des deux premiers trimestres 2016, que 6.6 millions de français soit 10% de la population, réalisent des achats en ligne via leur mobile. 31% d’entre eux interagissent sur les réseaux sociaux au moment d’acheter, notamment en consultant la page Facebook du site marchand.

Plus d’un tiers des internautes achètent sur une place de marché

La hausse du volume d’affaire des marketplaces résulte de l’efficacité de certains services mis en place par ces plateformes, comme la livraison gratuite. Durant les deux premiers trimestres 2016, se sont 34% d’e-consommateurs qui ont effectué un achat sur un marketplace. Le volume d’affaire des places de marché est estimé à 3 milliards d’euros, représentant 9% des ventes de produits en ligne.

E-commerce en Europe et à l’international

Le chiffre d’affaires de l’e-commerce mondial affiche une progression de 20 % par rapport à 2014, les montants des ventes s’élèvent fin 2015 à 1 988 milliards d’euros. Le phénomène cross-border s’intensifie, durant les deux premiers trimestres de 2016, 46 % d’internautes français ont effectué des achats à l’étranger. 50 % des e-vendeurs ont reçu des commandes émanant de l’international.

3ème marché mondial, l’Europe dispose d’un potentiel de croissance élevé. En effet, ce sont 15 % d’e-consommateurs européens qui achètent sur des sites marchands étrangers, et 60 % des entreprises qui vendent à l’international selon E-commerce Europe. Le chiffre d’affaires de l’e-commerce en Europe a connu une hausse de 13 % en 2015, s’élevant à 455 milliards d’euros.

Ces résultats devraient s’accentuer dans les années à venir par le biais de la politique européenne Digital Single Market Strategy, visant à établir un véritable marché intérieur européen de l’e- commerce.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.